Cime de Rogué (2705 m) et Cime de Pagari de Salèse (2678 m) le 15 Juin 2007
De la Baisse de Pagari de Salèse jusqu'au sommet de la Cime de Rogué, via le sommet de la Cime de Pagari de Salèse.

La vue sur le Vallon de Frémamorte, les lacs et les sommets alentour vaut le déplacement et récompense largement les efforts consentis. Les Cimes de Rogué et de Pagari de Salèse, buts de cette randonnée, s'élèvent de part et d’autre de la Baisse.

Je vais au nord est et grimpe pleine pente en suivant une vague trace qui s’évanouit dans les blocs. La montée est courte et rapide malgré la pente. Il faut traverser un amas de rochers sur les derniers mètres où fleurissent des silènes. J’arrive vers 11h30 au sommet de la Cime de Pagari de Salèse (2678 m).

Vue plongeante dans le vallon italien qui remonte jusqu’au Col de Cerise, sur la droite. L'Argentera et l'enfilade de sommets jusqu'au Guilié impose sa masse au nord est. La crête nord ouest se prolonge jusqu'à la Cime de Frémamorte. Les lacs côté français font des taches bleu sombre dans le vallon.

Le Giegn ferme la série des sommets vers l'ouest. La Cime de Rogué, prochaine étape du jour, et le Caïre occupent le premier plan au sud ouest. Je me déplace sur l'étroit espace qui marque le sommet, des murets ont été élevés, légèrement en contrebas, côté Lac des Naucettes.

L'arête est impressionnante vers la Cime des Naucettes, cisaillée par la brèche de la Baisse de Pagari de Salèse (2535 m). Je retourne vers la baisse où j’arrive vers 11h50. Pas de pause, je remonte aussitôt, sud est, vers la Cime de Rogué.

Je monte la longue pente caillouteuse émaillée de cairns imposants. J'entrevois les lacs italiens, d'un bleu turquoise. La montée bien que ne présentant aucune difficulté, est rude. Le sommet, qui semble plat, approche.

Le cairn marquant le sommet est là, il est 12h20 et me voici au sommet de la Cime de Rogué (2705 m). Espace minéral prolongé à l'ouest par l'arête déchiquetée du Caïre de Rogué, uniquement accessible aux alpinistes. Au-delà les Tablasses, le Vallon secret de Margiolle et le Giegn ferment l'horizon.

Il est temps d'effectuer la pause repas et de profiter de cette magnifique vue à 360°. Le Serre de Rogué, le long duquel j'ai l'intention de descendre. Les sommets, dont le Gélas, de la Haute-Vésubie, et le Caïre Archas tout proche.