Mont Archas (2526m) le 24 Juillet 2010
Du parking de Salèse, balise 434, jusqu'au Refuge des Adus, via la balise 396. Il va faire beau.

Départ du parking de Salèse, balise 434 (1670m) vers 7h40. Un nouveau pont, tout neuf, a été installé au bout du parking. La balise 397 est dorénavant située après le pont. Il fait beau. Nous allons sur la droite, direction les Adus. Seb part devant, nous empruntons le chemin des Chasseurs, hors PNM. Le sentier longe le torrent, en montant légèrement. Le soleil perce entre les arbres.

Nous voyons la Vacherie en face à l’endroit où le sentier vire à gauche et monte dans la forêt d’épicéas et de sapins. La pente s’accentue nettement, les racines des arbres sont découvertes par les nombreux passages de randonneurs. Le sentier monte en lacets direction ouest et traverse le même éboulis à plusieurs reprises.

Une épingle à gauche et nous voici montant direction sud en une longue traversée qui butte aux abords d'un ravin et vire à droite toute. De magnifiques Lis Martagon sont en pleine floraison. C’est la rencontre rare d'une magnifique fleur qu’il faut savoir apprécier. Seb est déjà passé probablement sans les remarquer. Un peu plus loin, une épingle suivie d’un lacet, avec des Bleuets en fleur, nous ramène plein sud.

La pente est régulière et soutenue sur un chemin quelque peu dégradé par endroit. Les lacets assez longs, entre soleil et ombre, se suivent. Une trouée permet d'avoir une vue dégagée vers les Naucettes, au nord-est. Je vais à mon rythme tranquille, observant ce qui m'entoure. Seb a pris de l’avance, je ne le vois plus.

Encore un lacet et la crête du Giegn, barrant l'horizon, nous fait face, au loin. Au sol, les mélèzes laissent apparaitre à nu leurs racines enchevêtrées. Une dernière épingl, au bord d’un couloir de cisaillement. Les rhododendrons et myrtillers prospèrent entre les mélèzes plus clairsemés ici, dans une pente bien ensoleillée. Je retrouve Seb qui a ralenti l'allure pour m’attendre. Petite pause et on poursuit.

La pente a nettement diminué. Un tapis de rhododendrons couvre le sol. Un Casse-noix s’éloigne bruyamment puis se perche à la cime d’un pin. Nous progressons en une longue ligne droite jusqu’à la balise 396 (2110m), toute neuve, que nous atteignons vers 8h40. Nous allons tout droit vers le Refuge privé des Adus, qui est fermé. Nous passons la balise 395, entrons dans le Parc et prenons à gauche dans le vallon du Serre des Petits Adus verdoyant et tacheté du rouge des fleurs de rhododendrons.

Une courte montée, une boucle sur la droite puis une brève descente nous mène au Lac (2130m) dont le nom Adus signifie source. Il est 9h00 et il n’y a personne autour du petit lac dont le niveau est normal. Nous faisons une courte pause d’un quart d’heure et retournons à la balise 396, hors du Parc. Nous y sommes vers 9h20 et allons tout droit, en montant en direction du Boréon par le Serre Long. Le sentier, presque à plat, nous mène à travers les Petits Adus, cuvette glaciaire envahie elle aussi par les rhododendrons. Il faut contourner un arbre couché qui coupe le sentier. Fèces de loup ou de chien ?