Vallon de Mollières le 9 Mai 2008
Du Pont de Paule, balise 258, jusqu'au Pont de Lou Pras. Quelques nuages dans le ciel.

Départ du parking du Pont de Paule vers 8h30. Une borne frontière est gravée dans la roche, à droite de la passerelle qu’il faut emprunter pout traversée la Tinée, tumultueuse. La balise 258 (666 m) se trouve juste après. Je suis la piste bordée d’arbres qui longe la rivière puis s’en écarte.

La piste vire en boucle sur la droite en direction du fond de vallon et emprunte une nouvelle passerelle au-dessus du torrent de Mollières. Elle continue dans l’autre sens en s’élevant vers la balise 259, dans le virage suivant. D’ici un sentier mène aux granges d’Ungruène où l’on peut voir des Genévriers Thurifères, arbres rares et menacés. Je continu sur la piste qui monte vers l’est, passe en surplomb de la passerelle puis va en ligne droite au-dessous d’une ligne électrique et effectue un nouveau lacet.

La piste après de longues lignes droites ou légèrement en courbe, passe au bord du torrent. Un pont sur la droite doit sans doute mener à des installations d’EDF. Je reste sur la piste, m’éloigne du torrent et arrive en vue de la Centrale de Peyre-Blanque.

Je longe la centrale et ensuite la piste s’élève nettement, longe des murets d’anciennes terrasses. J’arrive à la balise 260 (980 m) vers 9h40. Je quitte la piste pour un sentier qui part sur la gauche. Il monte doucement, bordé de buis et pavé de grosses pierres.

La pente s’accentue. En face, de l’autre côté du torrent, les Granges des Foulques en ruine, témoignent d’une époque où les terrasses étaient cultivées. La pente diminue, une cascade dévale la roche, en face. Le torrent se rapproche.

Le sentier longe le torrent, bien en eau en cette saison. Ensuite il s’élève un bon coup puis se calme. Dans un virage, je remarque des Ancolies au pied d’un muret. Ce sont les premières que je vois de cette couleur. J’arrive en vue de nouvelles terrasses et d’un pont qui mènent aux granges ruinées de Lou Pras.