Les Granges de Bausset le 26 Septembre 2010
Du canal sous le hameau de Cerise jusqu'à l'aplomb des Granges de Bausset.

Quelques dizaines de mètres et on retrouve la terre ferme. Je vois d’autres granges plus haut sur la gauche. Le sentier traverse le canal sur un pont de pierre recouvert de terre et monte en lacets. Passe devant un potager, vire à gauche et arrive à la balise 253 (1230 m). On rejoint le GR54A venant de Roure. Un arrêté de la Mairie de Roure déclare le GR impraticable à cause de dégradations dues aux fortes intempéries récentes.

A droite le GR mène à Roure. Je vais sur la gauche, à plat puis en montant vers des granges, restaurées ou en cours. L’une d’entre elles, où une pancarte indique qu’il y est possible d’acheter des légumes, est occupée. J’échange quelques mots avec un jeune homme, qui me dit que le GR est dégradé vers las Chalachas et dans la traversée de la Vionaine. 10h, je décide de poursuivre. Le chemin continu à plat et travers un ru dans le Ravin de la Cerise.

Plus loin la pente est déboisée et devait être cultivée dans le temps. Le chemin, direction sud-ouest, est large et facile, beaucoup de papillons volètent. Il rétrécit, louvoie entre vallons et croupes, en plein soleil. Roubion est à nouveau visible en face.

La progression demande peu d’effort. Changement de direction au-dessus de Cassàgna Plana. Un peu plus loin, toujours à plat entre festons et échancrures, le sentier retrouve des pentes boisées et donc un peu d’ombre bienvenue.

Un virage à droite et j’ai vue sur le Mont Mounier qui se dresse au loin. Ensuite le GR vire à droite et passe en forêt de pins. Le chemin est couvert de pierres rouges. Je n’ai toujours pas vu de randonneur, la nature est calme et paisible.

J’arrive dans une zone fortement raviné sous le Col de la Clauetta Des troncs de mélèzes liés ensemble et posés au sol n’ont pas réussi à maintenir le sentier. Celui-ci, retracé, les évite. Il est glissant mais encore « praticable» sur une trentaine de mètres. Juste après il remonte nord ouest. Puis il vire à droite, passe dans un vallon ombragé et humide avec beaucoup de petits champignons blancs.

Puis il franchit un ravin et vire à gauche en montant sur quelques mètres entre des roches. Je pense être sous les Granges de Bausset mais ne vois pas de départ de sentier. Je continu donc encore un peu, à plat avec le Mt Mounier et la Tête de Chamia, coiffés de nuages, en vue.

11h10, je décide de rebrousser chemin. J’entends des chiens de chasse qui aboient en forêt, plus haut, ce n’est donc pas aujourd’hui que je verrai ou entendrai un cerf ! Passé la zone rocheuse, je quitte le sentier et essaye de monter vers les granges sur la gauche. Il n’y a pas de sentier et je butte dans la végétation dense. Je rebrousse chemin et remarque des Gentianes Cillées qui poussent dans le talus.